Imagerie de la compartimentation et de la pharmacologie du lithium par IRM du Lithium-7 in vivo at très haut champ magnétique.

A très haut champ magnétique, l’accroissement de la polarisation ouvre la voie à l’imagerie et à la spectroscopie RMN de noyaux moins abondants que le proton et aux rapports gyromagnétiques plus faibles tels que le sodium-23 (23Na) et le lithium-7 (7Li).
L’objectif de cette thèse est de développer l’imagerie RMN des noyaux 23Na et 7Li à très haut champ magnétique sur le nouvel imageur clinique à 11,7T de NeuroSpin (CEA/DRF/JOLIOT) ainsi que sur l'imageur préclinique à 17.2T. L’étudiant de thèse devra poursuivre les travaux réalisés ces dernières années et mettre en place de nouveaux protocoles précliniques d’imagerie et de spectroscopie in vivo du 23Na et du 7Li. Ce travail sera appliqué pour étudier la pharmacologie cérébrale du lithium et ses propriétés biophysiques. Nous nous intéresserons en particulier aux cinétiques de transport à travers la barrière hémato-encéphalique et à la compétition entre ions Li+ et Na+ et leur compartimentation.

Imagerie par tomographie par émission de positons de l'astrogliose associée à la maladie d'Alzheimer

Ce sujet de thèse se focalise sur l’évaluation de la réactivité astrocytaire induite par la tauopathie associée à la maladie d'Alzheimer, par imagerie TEP ou autoradiographie 3D en utilisant le radioligand [11C] BU99008 ou [3H]BU99008, spécifique des récepteurs I2-BS, cible de la réactivité astrocytaire. Les objectifs principaux de ce projet de recherche sont les suivants : 1- valider la spécificité de la liaison du ligand [11C]/[3H]BU99008 dans divers modèles de tauopathie, 2- caractériser la signature des astrocytes réactifs détectés par le BU99008, et 3- évaluer la fixation spécifique du [11C]/[3H]BU99008, ainsi que l'expression génique suite à une stratégie thérapeutique ciblant les récepteurs I2-BS dans un des modèles de tauopathie. Notre approche méthodologique adopte une perspective multi-échelle combinant l'imagerie TEP avec des analyses microscopiques et transcriptomiques, permettant ainsi une analyse multi-échelle allant du macro (in vivo) au micro (in vitro). Ces études ne se limitent pas seulement à la compréhension fondamentale de la réactivité astrocytaire, mais ouvrent également des perspectives importantes pour le développement de stratégies thérapeutiques visant la réactivité astrocytaire dans le contexte des maladies neurodégénératives.

Top