Qui sommes-nous ?
Espace utilisateur
Formation continue
Credit : L. Godart/CEA
D’un jour à plusieurs semaines, nos formations permettent une montée en compétence dans votre emploi ou accompagnent vers le retour à l’emploi. 
Conseil et accompagnement
Crédit : vgajic
Fort de plus de 60 ans d’expériences, l’INSTN accompagne les entreprises et organismes à différents stades de leurs projets de développement du capital humain.
Thèses
Accueil   /   Thèses   /   Comprendre les protéines fluorescentes photo-commutables rouges

Comprendre les protéines fluorescentes photo-commutables rouges

Biologie structurale Biophysique moléculaire Sciences du vivant

Résumé du sujet

L'imagerie par fluorescence est essentielle pour percer les secrets de la vie et a grandement bénéficié de la découverte des protéines fluorescentes (PF). Les protéines fluorescentes réversiblement commutables (RSFP, https://doi.org/10.1002/iub.1023) sont capables de passer d'un état fluorescent à un état non fluorescent sous l'effet d'une illumination spécifique, et ont favorisé de nombreuses applications en imagerie, notamment certaines méthodes de super-résolution. Cependant, les RSFPs sont encore imparfaites : par exemple, leur brillance est limitée, leur cinétique de commutation dépend des conditions environnementales et leur résistance au photoblanchiment est insuffisante. En particulier, alors que les RSFPs vertes sont relativement performantes, les RSFPs rouges sont à la traîne. Les performances de commutation des RSFPs vertes et rouges sont liées à leurs propriétés dynamiques et peuvent être étudiées en combinant des approches de biologie structurale, telles que la cristallographie cinétique aux rayons X, avec la spectroscopie optique et l'imagerie de fluorescence (doi : 10.1038/s41592-019-0462-3). Dans le projet proposé, ces techniques seront utilisées pour mieux comprendre les RSFP rouges et faciliter leur ingénierie rationnelle pour développer des variants plus lumineux et photo-résistants. L'étudiant(e) recruté(e) travaillera en étroite collaboration avec un autre doctorant en cours de recrutement, qui abordera les mêmes questions en utilisant la RMN.

Les candidats devront montrer un intérêt marqué pour l'interface entre la physique, la chimie et la biologie. Une connaissance de la microscopie à fluorescence avancée et/ou de la cristallographie aux rayons X est requise. Une expérience préliminaire en analyse d'images, biochimie, biologie cellulaire et/ou moléculaire sera appréciée.

Laboratoire

Institut de Recherche Interdisciplinaire de Grenoble
DBSCI
Top envelopegraduation-hatlicensebookuserusersmap-markercalendar-fullbubblecrossmenuarrow-down