Qui sommes-nous ?
Espace utilisateur
Formation continue
Credit : L. Godart/CEA
D’un jour à plusieurs semaines, nos formations permettent une montée en compétence dans votre emploi ou accompagnent vers le retour à l’emploi. 
Conseil et accompagnement
Crédit : vgajic
Fort de plus de 60 ans d’expériences, l’INSTN accompagne les entreprises et organismes à différents stades de leurs projets de développement du capital humain.
Thèses
Accueil   /   Thèses   /   Pérovskites semi-conductrices pour le futur de la radiographie médicale : analyse expérimentale du dopage et lien avec les performances électrooptiques

Pérovskites semi-conductrices pour le futur de la radiographie médicale : analyse expérimentale du dopage et lien avec les performances électrooptiques

Défis technologiques Matériaux et procédés émergents pour les nanotechnologies et la microélectronique Physique de l’état condensé, chimie et nanosciences Physique du solide, surfaces et interfaces

Résumé du sujet

La radiographie est la modalité d’imagerie médicale la plus utilisée pour la détection de pathologies, le suivi de leur évolution et pendant certaines interventions chirurgicales.
L’objectif de cette thèse est d’étudier un nouveau matériau semi-conducteur à base de pérovskites pour la détection directe des rayons X. Leur utilisation sous forme de dispositifs photoconducteurs dans les imageurs matriciels devrait permettre d’améliorer la résolution spatiale des images et d’augmenter le signal, donc de mieux traiter les patients. Les prototypes imageurs X fabriqués au CEA permettent d’obtenir des radiographies avec une meilleure résolution spatiale que les systèmes actuels, mais le matériau détecteur doit encore être amélioré.
Pour cela, le doctorant, physicien et expérimentateur, devra étudier les propriétés de transport des porteurs de charges dans ces couches. Il analysera ensuite l’effet du dopage intrinsèque (oxygène, humidité) et extrinsèque des couches sur le courant d’obscurité, le photocourant, et la stabilité électrique des dispositifs. Les résultats de cette thèse permettront de comprendre finement les mécanismes responsables des performances des imageurs X à base de CsPbBr3.

Vous êtes titulaire d’un master 2 ou un diplôme d’ingénieur, dans le domaine de la physique ou des matériaux. Vous devrez faire preuve à la fois d'une bonne compréhension de la physique des semi-conducteurs et de qualités pratiques d'expérimentateur. Le sujet s’adresse à un candidat rigoureux, dynamique et avec de bonnes aptitudes relationnelles.

Laboratoire

Département d’Optronique (LETI)
Service d’Innovation et Systèmes Photoniques
Laboratoire Architecture Systèmes Photoniques
Top envelopegraduation-hatlicensebookuserusersmap-markercalendar-fullbubblecrossmenuarrow-down