Qui sommes-nous ?
Espace utilisateur
Formation continue
Credit : L. Godart/CEA
D’un jour à plusieurs semaines, nos formations permettent une montée en compétence dans votre emploi ou accompagnent vers le retour à l’emploi. 
Conseil et accompagnement
Crédit : vgajic
Fort de plus de 60 ans d’expériences, l’INSTN accompagne les entreprises et organismes à différents stades de leurs projets de développement du capital humain.
Thèses
Accueil   /   Thèses   /   Simulation du pouvoir d'arrêt électronique pour les irradiations aux ions lourds

Simulation du pouvoir d'arrêt électronique pour les irradiations aux ions lourds

Physique de l’état condensé, chimie et nanosciences Physique du solide, surfaces et interfaces

Résumé du sujet

L’interaction entre les particules chargées et la matière a été au centre de l’attention des physiciens depuis plus de cent ans. Niels Bohr, Enrico Fermi et tant d’autres ont apporté leur contribution à ce domaine, fondamental pour la physique, mais aussi pour des domaines industriels comme le nucléaire, le photovoltaïque spatial, ou l’électronique. Aujourd’hui le temps des modèles a cédé la place aux calculs réalistes effectuées à l’aide de super-calculateurs.

Nous proposons d’utiliser notre code informatique de mécanique quantique dépendant du temps pour simuler précisément et sans apport de données expérimentales, la perte d’énergie des ions rapides dans la matière condensée. C’est ce qu’on appelle le pouvoir d’arrêt.

En effet, nous savons que les modèles empiriques échouent à prédire le comportement des ions lourds dans les matériaux contenant des éléments légers. L’apport de la simulation numérique sera cruciale pour nos collaborateurs expérimentateurs.

Laboratoire

Département de Recherche sur les Matériaux et la Physico-chimie pour les énergies bas carbone
Service de recherche en Corrosion et Comportement des Matériaux
Service de recherche en Corrosion et Comportement des Matériaux
Top envelopegraduation-hatlicensebookuserusersmap-markercalendar-fullbubblecrossmenuarrow-down