Qui sommes-nous ?
Espace utilisateur
Formation continue
Credit : L. Godart/CEA
D’un jour à plusieurs semaines, nos formations permettent une montée en compétence dans votre emploi ou accompagnent vers le retour à l’emploi. 
Conseil et accompagnement
Crédit : vgajic
Fort de plus de 60 ans d’expériences, l’INSTN accompagne les entreprises et organismes à différents stades de leurs projets de développement du capital humain.
Thèses
Accueil   /   Thèses   /   Transceivers radio-fréquence full-duplex disruptif pour système de communication de 6eme génération

Transceivers radio-fréquence full-duplex disruptif pour système de communication de 6eme génération

Défis technologiques Electronique et microélectronique - Optoélectronique Réseaux de communication, internet des objets, radiofréquences et antennes Sciences pour l’ingénieur

Résumé du sujet

Ce sujet de thèse est une opportunité de participer au développement des futurs systèmes de télécommunications dans la bande 10-15 GHz en partenariat avec les meilleurs centres de recherche en Europe travaillant sur le sujet.
Depuis 20 ans, les systèmes de communications sans fils n’ont cessé d’évoluer et d’offrir de nouveaux services. Aujourd’hui, le succès est tel que les bandes de fréquence en dessous de 10GHz sont saturées et que l’on se tourne désormais vers des fréquences plus élevées.
Pour conserver une portée suffisante, il est nécessaire de mettre en place de la formation de faisceau (beamforming) pour compenser l’atténuation plus importante liée à la propagation. Les architectures de beamforming sont souvent couteuses en terme de consommation et génèrent des pertes lors de l’implémentation des déphaseurs mais elles sont également une formidable opportunité d’innover. De plus, le développement de la 6G ne pourra se faire qu’en réduisant significativement la consommation des stations de base et en ajoutant de nouvelles fonctionnalités telles que le full duplex (utiliser la même bande pour recevoir et émettre simultanément). Pour atteindre ces objectifs ambitieux de nouvelles architectures doivent être développées et c’est l’objectif du projet européen qui réunit Ericsson (Suède), l’ETH Zurich (Suisse), l’université de Twente (Pays-Bas) et CTTC (Espagne). Le candidat sera donc amené à travailler dans un contexte ambitieux avec des partenaires d’excellence.

Laboratoire

Département Systèmes (LETI)
Service Technologies Sans Fils
Laboratoire Architectures Intégrées Radiofréquences
Top envelopegraduation-hatlicensebookuserusersmap-markercalendar-fullbubblecrossmenuarrow-down