Qui sommes-nous ?
Espace utilisateur
Formation continue
Credit : L. Godart/CEA
D’un jour à plusieurs semaines, nos formations permettent une montée en compétence dans votre emploi ou accompagnent vers le retour à l’emploi. 
Conseil et accompagnement
Crédit : vgajic
Fort de plus de 60 ans d’expériences, l’INSTN accompagne les entreprises et organismes à différents stades de leurs projets de développement du capital humain.
Formation diplômante
Accueil   /   Formation   /   Formation diplômante   /   Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale

Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale

Secteur d’activité : Industrie pharmaceutiqueRecherche, R&DSanté, Médecine, Hopital
Niveau de diplôme : Bac + 7
Niveau de recrutement : Bac + 5
Voie d’accès : Formation initiale
Emetteur du diplôme : INSTN

Objectif de la formation

Le DQPRM a pour but de former des physiciens médicaux dont la mission principale est de garantir la qualité et la sécurité de l’utilisation médicale des rayonnements ionisants.
La formation et les missions des physiciens médicaux sont définies dans l’arrêté du 6 décembre 2011 modifiant l’arrêté du 19 novembre 2004. Le DQPRM satisfait aux exigences de l’article 4 de cet arrêté et permet à ses titulaires d’exercer en milieu hospitalier en tant que personne spécialisée en radiophysique médicale.

Intégration HTML non disponible.

Insertion professionnelle

Les étudiants du DQPRM deviennent les personnes spécialisées en radiophysique médicale (radiophysiciens) chargées d'optimiser les applications médicales des rayonnements ionisants en thérapie et diagnostic dans les services de radiothérapie, médecine nucléaire ou imagerie du secteur hospitalier, public ou privé.

Taux d’employabilité

98%

à 6 mois en moyenne depuis 5 ans

Pré-requis

Etre titulaire d'un des masters identifiés par l'arrêté du 22 décembre 2021 et réussite au concours

compétences visées

La formation s’articule autour des compétences métier suivantes :

  • Concevoir des études permettant d’estimer les doses reçues
  • Analyser les résultats des études et concevoir des méthodes d’optimisation de la dose délivrée et de la qualité de l’image
  • Analyser les informations et traiter les données nécessaires pour optimiser la dose délivrée et la qualité de l’image
  • Conduire une démarche qualité et de prévention des risques dans son champ d’activité
  • Choisir, mettre en place et évaluer le fonctionnement des dispositifs médicaux et des équipements dans son champ d’activité
  • Communiquer, transmettre les informations et apporter son expertise
  • Organiser et superviser les activités dans son champ d’intervention
  • Evaluer et améliorer ses pratiques professionnelles
  • Former et informer
  • Rechercher, traiter et exploiter les données scientifiques, réglementaires et professionnelles

Détails de la formation

1ere année :
60 h Tronc commun UE 1.0 – UE 1.1
79,5 Imagerie Médicale UE 2.1 – UE 2.2 – UE 2.3
79,5 Médecine Nucléaire UE 2.4 – UE 2.5
68,5 Radiothérapie UE 3.1 – UE 3.2
2eme année :
55,5 Tronc commun UE 1.2 – UE 1.3
70,5 Radiothérapie UE 3.3 – UE3.4 – UE 3.5

    Méthode et outils pédagogique

    Cours magistraux, TP, TD, visites, simulation VERT, stage pratique

    Taux de réussite

    (en moyenne sur les 5 dernières années)

    96%

    Méthode et modalité d'évaluation

    Tous les cours dispensés à l’INSTN au cours de la formation sont obligatoires et seuls les étudiants ayant suivi et assisté à ces cours pourront passer les examens qui leur sont liés et validé le diplôme.
    Des examens sont organisés en 1ère et en 2nde année.
    Les examens de première année sont composés de plusieurs épreuves constituant le contrôle continu (CC).
    Les examens de seconde année sont composés de plusieurs épreuves constituant le contrôle continu (CC) et d’un contrôle terminal (CT).

    Contrôle continu :
    Le CC consiste en une pluralité d’évaluations diversifiées réparties sur l’ensemble des semaines de cours et pour l’ensemble des enseignements (qui peuvent prendre la forme de : devoirs à rendre, exposés, interrogations écrites ou orales, présence en séance de TP…) et, en tout état de cause, laissées à l’appréciation des enseignants responsables des matières concernées.
    Dans le cadre du CC, une matière est validée si l’étudiant obtient une note moyenne aux UE composant la matière supérieure ou égale à 10/20, sous réserve qu’aucune note d’UE ne soit inférieure à 08/20. Dans le cas contraire, il est déclaré défaillant pour cette matière.
    Dans le cas où l’étudiant obtient une note inférieure à 08/20, même si sa moyenne à la matière est supérieure à 10/20, il sera considéré défaillant à la matière à laquelle est rattachée l’UE.

    Contrôle terminal :
    Le CT est une épreuve écrite de synthèse de seconde année obligatoire portant sur l’ensemble des compétences acquises en formation. Le CT se déroule fin octobre ou début novembre.
    Une session de rattrapage est mise en place pour les sessions d’examen de première année et de deuxième année.

    modalités et conditions d'inscription

    L’admission des candidats au DQPRM se fait uniquement par concours. 

    Sont admis à concourir, les étudiants titulaires d’un des masters suivants* (liste figurant dans l’arrêté du 22 décembre 2021),

    • Master M2 « Physique médicale radioprotection de l'homme et de l'environnement, (Université Joseph Fourier Grenoble)
    • Master M2 « Ingénierie de la Santé », parcours « Radiophysique Médicale », (Université Toulouse)
    • Master M2 « Physique » parcours « Radiophysique Médicale » (Université Paris Saclay)
    • Master M2 « Physique fondamentale et applications », parcours « Rayonnements ionisants et applications médicales », (Université de Nantes)
    • Master M2 « Physique fondamentale et applications », parcours « Physique médicale », (Université de Lille-I).
    • Master M2 « Physique fondamentale et applications », parcours « Physique médicale », (Université Rennes-I)
    • Master M2 « physique et technologie des rayonnements pour l’industrie et la physique médicale » (Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand)

    Sont également admis à concourir pour la sélection de janvier 2023, en application de l’article 3 (dernier alinéa) de l’arrêté du 6 décembre 2011, les personnes répondant aux conditions suivantes :

    • d’une part être titulaire au minimum d’un diplôme de master ou d’un diplôme de niveau équivalent dans le domaine de la physique ;
    • et d’autre part, avoir suivi une formation initiale et/ou continue, ou justifier d’une expérience professionnelle couvrant en tout ou partie les domaines de la physique des rayonnements ionisants et de la dosimétrie ainsi que le domaine des techniques d’imagerie médicale.

    Ces candidats devront avoir été retenus par les membres du bureau du DQPRM qui auront apprécié l’adéquation de leur dossier avec les conditions exposées ci-dessus.

    Les personnes ayant déjà fait l’objet d’une inscription à la formation du DQPRM n’ont pas le droit de s’inscrire au concours.

    Un candidat peut se présenter 2 fois au maximum au concours, aucune dérogation ne sera acceptée. Toute présentation de dossier n’ayant pas fait l’objet d’une demande écrite d’annulation sera comptabilisée.

    S'inscrire

    Inscriptions pour le concours 2023

    Partenaires

    Société française de physique médicale

    Contacts

    Saclay (INSTN)

    Responsable pédagogique

    Cécilia COLETTA
    cecilia.coletta@cea.fr
    +33 1 69081485

    Contact administratif

    Julia PERRIN
    julia.perrin@cea.fr
    +33 1 69080126

    (Mise à jour le 19 octobre 2022)

    Top envelopegraduation-hatlicensebookuserusersmap-markercalendar-fullbubblecrossmenuarrow-down