Qui sommes-nous ?
Espace utilisateur
Formation continue
Credit : L. Godart/CEA
D’un jour à plusieurs semaines, nos formations permettent une montée en compétence dans votre emploi ou accompagnent vers le retour à l’emploi. 
Conseil et accompagnement
Crédit : vgajic
Fort de plus de 60 ans d’expériences, l’INSTN accompagne les entreprises et organismes à différents stades de leurs projets de développement du capital humain.
INSTN
Accueil  /  Le compte personnel de formation (CPF)

Le compte personnel de formation (CPF)

Le CPF est un dispositif permettant à tout actif, d’acquérir des droits à la formation professionnelle tout au long de sa vie active, y compris en période de chômage. Mis en place en 2015, le CPF a été réformé en 2018 pour être monétisé. Aujourd’hui, votre CPF est crédité en euros contre des heures auparavant. Le CPF permet de financer différentes types d’actions de formation comme par exemple : les certifications professionnelles enregistrées au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) et au répertoire spécifique (RS) ou les actions de validation des acquis de l’expérience (VAE).

Le CPF est ouvert à tous les actifs qu’ils soient salariés (à temps plein ou à mi-temps) ou demandeurs d’emploi, mais également aux travailleurs indépendants. En fonction de votre statut, le montant de vos droits CPF peut varier. A titre d’exemple, pour un salarié du secteur privé, à temps plein, ou à temps partiel, l'alimentation du compte se fait à hauteur de 500 € par année de travail, dans la limite d'un plafond de 5 000 €. Important, pour un salarié « non qualifié »1, à temps plein, l'alimentation du compte se fait à hauteur de 800 € par année de travail, dans la limite d'un plafond de 8 000 €.

Si vous êtes demandeur d’emploi, les périodes de chômage ne permettent pas d’acquérir des droits à formation. Toutefois, vous pouvez utiliser vos droits déjà acquis pour vous former. Par ailleurs, vous pouvez disposer d’autres modalités de financements éventuelles en vous rapprochant de votre conseiller Pôle Emploi. A noter : le CPF est alimenté automatiquement au début de l'année qui suit l'année travaillée. Les droits restent acquis même en cas de changement d'employeur ou de perte d'emploi.

CPF et abondement

Si le montant de votre formation dépasse le solde de votre CPF, votre CPF peut être abondé par votre entreprise ou bien par un autre financeur selon votre situation.

L'employeur peut contribuer à l'alimentation de votre CPF dans 4 cas :

  • Un accord d’état, de branche ou d’entreprise le prévoit ;
  • Si vous êtes salariés d’une entreprises d'au minimum 50 salariés et que votre l’employeur n'a pas réalisé l'entretien professionnel, prévu tous les 2 ans, et que vous n’avez pas bénéficié, les 6 dernières années, d'au moins une action de formation non obligatoire ;
  • Vos droits sont insuffisants pour suivre une formation (votre CPF ne couvre pas le montant total de la formation) ;
  • Vous êtes licencié suite au refus d'une modification de votre contrat de travail résultant de l'application d'un accord d'entreprise.

Renseignez-vous auprès de votre employeur ou de votre direction des ressources humaines.

Sachez enfin, que si le montant de votre CPF ne couvre pas la totalité du montant de votre formation, des abondements, en dehors de votre entreprise, sont prévus pour certaines situations. Pour obtenir des informations sur la manière dont peut être complété le compte personnel de formation, il est recommandé au salarié de solliciter l'aide gratuite d'un conseiller en évolution professionnelle.

En savoir plus : Liste des abondements possibles en fonction de votre situation

Le projet de transition professionnelle

Depuis le 1er janvier 2019, le projet de transition professionnelle est une modalité particulière de mobilisation du compte personnel de formation, permettant aux salariés souhaitant changer de métier ou de profession de financer des formations certifiantes en lien avec leur projet. Il se substitue à l’ancien Congé individuel de formation (CIF) supprimé depuis le 1er janvier 2019.

Le projet de transition professionnelle s’adresse aux salariés du secteur privé en cours de contrat CDI, CDD, ainsi qu’aux intérimaires et aux intermittents, sous certaines conditions. Ce dispositif permet la prise en charge du prix de la formation et le maintien d’une rémunération pendant la durée de l’action de formation.

En savoir plus : Conditions d’accès et démarches

Toutes les réponses à vos questions sur le CPF sont dans la FAQ sur le CPF

1 Un salarié à temps plein qui n'a pas atteint un niveau de qualification sanctionné par un diplôme de CAP/BEP, ou un titre professionnel enregistré et classé au niveau 3 du RNCP, ou une certification reconnue par une convention collective nationale de branche.

Top pencilenvelopegraduation-hatlicensebookuserusersmap-markercalendar-fullbubblecrossmenuarrow-down